Placid
Né en 1961, vit et travaille à Paris

Vernissage de la première exposition personnelle de Placid  "Scènes pittoresques, peintures 2015- 2017" à la galerie Corinne Bonnet jeudi 11 mai 2017, puis exposition jusqu'au 10 juin 2017 / First viewing of the first personal exhibition of Placid "picturesque scenes, paintings 2015-2017", at the Galerie Corinne Bonnet, may 11, exhibition until june 10 2017

 

 

Né en 1961, Jean-François Duval rencontre Jean-Philippe Masson en 1976 aux Beaux-Arts de Caen. Ils se baptisent Placid et Muzo en 1980 pour lancer "Le journal de Placid et Muzo", provocation potache pour le titre de ce fanzine photocopié qui aura 8 numéros.

 

En 1981, les premières bandes dessinées de Placid sont publiées par Willem dans Charlie mensuel, puis Gébé dans Hara-Kiri. Il a depuis publié des bandes dessinées, illustrations, dessins d'actualité, histoires pour enfants dans une centaine de supports, depuis la presse en kiosque (l'Huma dimanche, Phosphore, Penthouse…) jusqu'aux graphzines les plus pointus (infrarot, Avorton, Stronx, Gestroco club, Novo Doba…), en passant par les titres références de l'image narrative (Gorgonzola, Franky, Casual Casual, S!, Egoscopic) et plein d’autres trucs (Grodada, Cahiers Artaud, La Mouise…). Il a aussi dessiné des pochettes de disque, affiches et couvertures de livres (notamment pour l'Esprit frappeur). Sa série « Vu de Paris » paraît mensuellement depuis 2012 dans le journal politique marseillais CQFD.

 

En 1983, « Livre qui sent le caca » aux éditions Artefact, premier livre perso, sera suivi entre autres par « Chez les gens » (Apaar 1985), « Arts Plastique » (DTV 1990), « Rien » (Requins marteaux 2002), « 2006 » et « 2007 » (L’Association), « Placid » (Carnets sagaces, Pau, 2009), « J’y étais » (Alain Beaulet 2014), « Dessins bâtards » (avec Anne Van der Linden, Méconium, 2014), « La nuit » et « Le jour » (Alain Beaulet 2016)

 

Avec Muzo, Placid expose ses peintures en 1983. Une première qui sera suivie d’autres exposition en solo, duo ou trio :
1983 : galerie Travers (avec Muzo), Paris
1984 : Espace Kyron (avec Muzo), Paris
1985 : « la vie du couple », galerie Paradis, Paris
1985 : Chantiers du Chai (avec Muzo et Krabs), Bordeaux
1987 : galerie Guy Mondineux (avec Muzo), Paris
1991 : « Art plastique », L’avant-Musée, Paris,
puis école régionale des Beaux-Arts, Poitiers, et libraire Choc Corridor, Lyon
1991 : « Peintures pour le Salon », galerie Michel Gillet, Paris
1991 : « Portraits de Mozart », librairie Joseph Gibert, Paris
1995 : « Jolies aquarelles », librairie Un regard moderne, Paris
1997 : « Restropective » (sic), Mjc Bazin, Nancy
1999 : Peintures, in festival Rétine, Albi
2002 : « Fausses notes » (avec Lulu Larsen), galerie Montr’œil, Paris
2003 : « Scènes de genre », galerie Arts Factory, Paris
2003 : Dessins, château de la Forêt, Livry-Gargan
2005 : « Tout Placid et Muzo » (avec Muzo, donc), galerie Arts Factory, Paris
2007 : Dessins, librairie-galerie Le Monte-en-l’air, Paris
2008 : « Quadricolor », organisé par Arts Factory, Le Monte-en-l’air, Paris
2008 : « Le tableau de Paris », librairie de la bibliothèque historique de la ville de Paris
2008 : « Placid: Dessins », galerie Sagace, école des Beaux-Arts de Pau
2011 : « L’été », galerie R9, Saint-Sauveur-en-Puisaye
2013 : « Loin du Niger » (avec Sani Djibo et Seini Hima), galerie Jasuka, Paris
2013 : « Encore un peu de sexe » (avec Muzo), musée de l’érotisme, Paris
2013 : Supermarché de l’Art, Toulon (invité d’honneur)
2014 : Dessins, école régionale des Beaux-Arts de Bretagne, Lorient
2014 : « J’y étais », librairie-galerie Le Monte-en-l’air, Paris
2015 : « Bâtardises » (avec Anne Van der Linden), galerie 5un7, Bordeaux

 

À quoi se rajoute plus d’une centaine d’expositions collectives depuis 1983, dont :
1983 : « Graphic production », librairie palissades, Paris
1985 : « Infrarot et sa bande », Wiesbaden et Toulouse
1986 : « Rumeurs d’humeurs », centre culturel français, Berlin-Est
1987 : « Casual Casual cultural exchange », Toronto, Montréal, Paris et Tokyo
1988 : « Médias dartistes », Mücsarnosk, Budapest
1992 : « Huit figures », galerie Michel Gillet, Paris
1998 : « Vacances et peinture », Bazouges-la-Pérouse
1999 : « Acid Eiffel », galerie Christian Desbois, Paris
2003 : « Blood, sweat and tears », galerie Arts Factory, Paris
2005 : « Vertige Vision », galerie Arts Factory, Paris
2006 : « Graphic session 01 », galerie Arts Factory, Paris
2008 : « Nature inquiétante », galerie végétale, Paris
2009 : « Bestiaire parisien », librairie de la bibliothèque historique de la ville de Paris
2011 : « Music covers », Point éphémère, Paris
2012 : « Bande dessinée, l’œuvre peint », cité de la bande dessinée, Angoulême
2013 : « Inachever », hôtel de Sauroy, Paris
2014 : « Itinéraires graphiques en pays de Lorient », hôtel de ville, Lorient
2015 : « The Art of Graphzines », avec INFRArot, Kunstverein Walpodenakademie, Mayence
2015 : « Au-delà, atlas des visionnaires », galerie Corinne Bonnet, Paris
2016 : Salon de la place Saint-Sulpice, stand des éditions du Sandre

2017 : « Scènes pittoresques / Peintures 2015 – 2017 », galerie Corinne Bonnet, Paris

 

Et puis aussi des affichages de rue (avec les Ripoulins dans les années 80), courts-métrages dessin animé (pour Art Force industrie 1992, et pour Laboratoire d’images 2009), chars pour défilés (notamment la Gay Pride 97, avec Olivia Clavel, Captain Cavern et Muzo), décos de concerts (Mami Chan 1997, Lydia Lunch c. 2010), événements (soirées fétichistes Alien Nation c. 2000, peinture en direct sur la piste du Cirque Électrique, 2015 et 2016…)